Un moment suspendu dans le temps, l’impression d’être seul au monde, dans une bulle de bonheur. Malgré le stress et une bonne dose de préparation et d’anticipation, nos futurs mariés se jettent à l’eau pour demander l’élue
de leur cœur en mariage.

J’ai vécu la plus belle des demandes en mariage possible à mes yeux ! Tout a commencé un mercredi matin très (trop !) tôt le jour de mon anniversaire. Yvans m’a réveillée en me disant de me préparer au plus vite. J’ai pensé juste aller travailler. Mais Yvans s’était arrangé avec mon patron pour me laisser la journée entière de disponible ! Plus qu’étonnée de cette démarche, nous voilà partis en courant pour prendre le Betico à destination de l’île des Pins pour une journée entière en amoureux… Pour un jour d’anniversaire, que demander de plus ? Nous avons commencé par nous détendre au Méridien avec un petit repas fort agréable, les pieds dans le sable chaud. Nous avons poursuivi le reste de la journée avec une visite guidée de l’île que j’affectionne tout particulièrement. Pour terminer cette belle journée ensoleillée en attendant le bateau du retour nous décidons de nous prélasser sur la plage de la baie de Kuto. Yvans insiste pour que je l’accompagne marcher au bord de l’eau. Nous sommes seuls au monde, la plage est déserte et nous avons la mer devant nous à perte de vue.

Il se pose derrière moi et m’enlace tendrement en me demandant si j’étais heureuse de cette journée : « Bien entendu, quelle question ! » et là il se met face à moi et me dit « Je vais pouvoir enfin te donner ton dernier cadeau ! » Mais où est cette surprise ? Il n’a rien avec lui. Subitement il se met à genou, mon cœur s’emballe ; je me dis que c’est un rêve ; que c’est magique ; je n’y crois pas ! Sa main se glisse doucement dans la poche de son short et là… TADAAA ! je vois un magnifique solitaire en or blanc comme le veut la tradition. Il me fait la plus belle des déclarations en disant « Je ne suis peut-être pas l’homme parfait, j’ai conscience des mes défauts, mais je suis sûr d’une chose : c’est de vouloir faire ma vie avec toi, que tu sois la mère de mes enfants. Veux-tu devenir ma femme ? » J’étais en larmes ! Je n’en revenais pas d’une telle demande !

Bien entendu, il a à peine eu le temps de finir sa phrase que j’ai dit « OUI ! ». À cet instant le temps s’est arrêté et j’étais au paradis dans les bras de mon futur mari, c’était bien la première fois de ma vie que j’étais sûre de moi. Oui, je veux faire ma vie avec lui sans l’ombre d’une hésitation !

Claire & Yvans