C’est l’une des plus vieilles traditions, et sûrement l’une des plus respectées encore de nos jours. Datant du XIX siècle, elle a vu le jour la première fois en Angleterre. À cette époque, les objets étaient considérés comme des porte-bonheurs, afin de chasser la malchance et de protéger le couple contre les oiseaux de mauvais augure. Cette tradition a dépassé les frontières, en passant par les États-Unis, puis la France avant de s’étendre à une grande partie de l’Europe.

 

L’objet neuf

Il symbolise votre nouvelle vie à deux, la réussite, le succès de votre union. C’est très souvent la robe de mariée qui correspond à ce symbole.

L’objet emprunté

Il symbolise la chance et le bonheur du couple. Généralement, la future mariée l’emprunte à une femme qui est comblée dans sa vie de couple (un bijou, un accessoire, etc. Peu importe l’objet, mais il faut le porter sur soi).

L’objet vieux

Il symbolise les liens familiaux de la future épouse avec sa famille. Souvent, c’est un bijou de famille que la mariée choisit de porter pour respecter cette tradition.

L’objet bleu

Il symbolise la fidélité et la pureté (à l’époque de la Rome antique, le bleu était la couleur de la pureté). Cela peut être un mouchoir, des coutures bleues à l’intérieur de la robe ou des fleurs dans un bouquet.

Il est possible de combiner deux symboles dans le même objet.
Exemple : on emprunte des boucles d’oreille de couleur bleue.