Un moment suspendu dans le temps, l’impression d’être seul au monde, dans une bulle de bonheur. Malgré le stress et une bonne dose de préparation et d’anticipation, nos futurs mariés se jettent à l’eau pour demander l’élue de leur cœur en mariage.

M & A au 1881

Le 6 août 2015, au restaurant 1881, la boule au ventre, un genou à terre, bouquet de fleurs à la main dans lequel se trouve une jolie boîte avec la bague.

A. est décidé. C’est avec M. qu’il veut faire sa vie.

Bien heureusement pour lui, dans une cascade de rires et de pleurs, elle dit OUI.

C & Y à l’île des pins

J’ai vécu la plus belle des demandes en mariage possible à mes yeux !

Tout a commencé un mercredi matin très (trop !) tôt le jour de mon anniversaire. Y. m’a réveillée en me disant de me préparer au plus vite. J’ai pensé juste aller travailler. Mais il s’était arrangé avec mon patron pour me laisser la journée entière de disponible ! Plus qu’étonnée de cette démarche, nous voilà partis en courant pour prendre le Betico à destination de l’île des Pins pour une journée entière en amoureux… Pour un jour d’anniversaire, que demander de plus ? Nous avons commencé par nous détendre au Méridien avec un petit repas fort agréable, les pieds dans le sable chaud. Nous avons poursuivi le reste de la journée avec une visite guidée de l’île que j’affectionne tout particulièrement. Pour terminer cette belle journée ensoleillée en attendant le bateau du retour nous décidons de nous prélasser sur la plage de la baie de Kuto. Y. insiste pour que je l’accompagne marcher au bord de l’eau.

Nous sommes seuls au monde, la plage est déserte et nous avons la mer devant nous à perte de vue.

Il se pose derrière moi et m’enlace tendrement en me demandant si j’étais heureuse de cette journée : « Bien entendu, quelle question ! » et là il se met face à moi et me dit « Je vais pouvoir enfin te donner ton dernier cadeau ! »

Mais où est cette surprise ? Il n’a rien avec lui. Subitement il se met à genou, mon cœur s’emballe ; je me dis que c’est un rêve ; que c’est magique ; je n’y crois pas ! Sa main se glisse doucement dans la poche de son short et là… TADAAA ! je vois un magnifique solitaire en or blanc comme le veut la tradition. Il me fait la plus belle des déclarations en disant « Je ne suis peut-être pas l’homme parfait, j’ai conscience des mes défauts, mais je suis sûr d’une chose : c’est de vouloir faire ma vie avec toi, que tu sois la mère de mes enfants. Veux-tu devenir ma femme ? »

J’étais en larmes ! Je n’en revenais pas d’une telle demande !

Bien entendu, il a à peine eu le temps de finir sa phrase que j’ai dit « OUI ! ». À cet instant le temps s’est arrêté et j’étais au paradis dans les bras de mon futur mari, c’était bien la première fois de ma vie que j’étais sûre de moi. Oui, je veux faire ma vie avec lui sans l’ombre d’une hésitation !

F & E en Italie

Je voulais faire ma demande en Italie, j’avais pensé à la fontaine de Trévi, mais elle était en travaux et lorsqu’on est passés devant, il n’y avait rien de romantique avec tous ces échafaudages. La veille de notre retour, je ne savais plus où lui faire ma demande, je me suis laissé guider et quand on est arrivé devant la place Saint-Pierre, c’était juste majestueux : la nuit, toutes ces lumières, ces statues, ces belles fontaines, ce silence incroyable…

je me suis dit, c’est maintenant…

et j’ai posé mon genou à terre pour lui faire ma demande… et elle m’a dit “OUI !”.

Y & X à hawaï

Quoi de mieux que de profiter de son 40e anniversaire pour demander sa compagne en mariage ? J’ai réalisé un petit clip avec des photos de nous, de nos enfants, de notre vie ensemble depuis 6 ans et de notre enfant commun âgé de 5 ans, je lui ai envoyé sur sa boîte mail, le matin même, et le clip s’achevait par une demande en mariage en 3 langues : en indonésien (sa langue natale), en anglais (sa langue usuelle) et en français (ma langue).

Sur le clip, la flèche en direction d’Hawaï, qui allait être le lieu de notre cérémonie.

P & J la demande reportée

Ma demande aurait dû se faire le soir de la Saint-Valentin, mais à cause d’une obligation professionnelle…

elle a été reportée au lendemain midi… ça démarrait fort !

J’avais tout orchestré : les pétales de roses parsemaient le sol et la playlist était remplie de magnifiques chansons que nous écoutions ensemble, au début de notre histoire. J’avais mis mon plus beau costume et j’avais préparé des cocktails très originaux, mais néanmoins imbuvables ! Lorsque j’entendis sa voiture se garer en bas de notre minuscule appartement, mon cœur battait la chamade et je ne sentais plus mes jambes, tellement je redoutais sa réponse…

Et là, elle franchit la porte, la musique démarre, je mets un genou à terre…

Au vu de son regard rempli d’étoiles, j’en déduis qu’elle a compris ce qu’il se passe. Je lui dis alors la phrase que je rêvais de lui dire et que j’avais répétée des centaines de fois devant le miroir de la salle de bain, une semaine auparavant… Vous vous en doutez, la réponse fut un grand « oui » !

L & C dans le sud

La demande en mariage c’était un week-end en famille dans le Sud, au coucher du soleil sur une plage de sable rouge. À genoux, notre fille de quelques mois dans les bras, il s’est agenouillé pour me demander avec émotion : “Veux-tu être ma femme ?”

Il sort de sa poche, la voix tremblante, les yeux pleins de larmes… un magnifique solitaire qu’il me tend… scotchée, je reste sans mot. 12 ans après notre premier baiser, nos deux bébés…, « alors c’est oui ?! »… que je l’aime…

Share This