Aujourd’hui, n’ayant plus de valeur contractuelle, la demande en mariage est avant tout un symbole. Peu importe si cette demande était inattendue et drôle ou romantique et désirée depuis longtemps. Vous avez dit OUI ! Il est de tradition d’organiser une fête de fiançailles pour officialiser la demande.

Le monde moderne tend à effacer les traditions, car elles rattachent au passé. Suivre des traditions familiales ou religieuses n’est pas au goût du jour et demande parfois du courage. Mais au final c’est, ce qui nous construit et… instinctivement, on remplace la cérémonie religieuse par une cérémonie laïque.

Pourtant, pour les catholiques, l’Église propose un très beau rituel des fiançailles, avec la lecture de l’hymne à l’Amour de Saint Paul Apôtre, la prière et la bénédiction de la bague par le prêtre. Ce rituel, hélas, est peu connu de nos jours, même par les catholiques pratiquants ! Le côté solennel de cette cérémonie rappelle que ce n’est pas que « pour le fun », on demande réellement le secours de Dieu pour préparer une future vie à deux.

Le temps des fiançailles n’est pas un engagement irréversible.

Il inclut dès le départ la possibilité de se séparer si l’on découvre qu’on n’est pas fait l’un pour l’autre. Vous pouvez choisir de le faire seuls avec le prêtre ou pendant la messe. C’est un moment émouvant et fort dont les mariés se souviennent avec bonheur.

Pour les personnes athées, les fiançailles n’ont pas de dimension spirituelle, mais sont l’occasion d’une fête entre les deux familles. Les fiancés peuvent se donner un signe de leur promesse de mariage. Selon la coutume locale, cela pourra être la signature d’un document, la remise d’une bague ou un autre signe qui rappelle la promesse que ce don exprime.

Le choix de la bague des fiançailles

La bague de fiançailles est un premier cadeau offert par un homme à sa future épouse qui a une forte signification symbolique. Sans être ratifié par la loi ni la religion, l’engagement solennel qu’elle représente ne peut pas être rompu à la légère.

Généralement, les fiancés la choisissent ensemble. Mais il vaut mieux que le jeune homme passe d’abord chez le joaillier afin qu’il ne présente pas des bijoux dépassant son budget. La fiancée peut aussi être honorée par une bague ou pierre de famille. Cette bague, lorsqu’elle fait partie du patrimoine familial du fiancé depuis longtemps, peut être réclamée lors de la séparation éventuelle du couple.

En plus d’un bouquet de fleurs blanches, il est de bon ton de l’offrir dans son écrin blanc avant le repas de fiançailles.

C’est la jeune fille qui ouvre l’écrin, mais c’est le fiancé qui la passe au 4e doit de la main gauche. Souvent les fiançailles sont aussi une occasion pour offrir un cadeau au fiancé. S’il s’agit d’une bague, ce sera une chevalière avec son initiale à porter au 4e ou 5e doigt, mais bien souvent une fiancée offre une belle montre.

Nous vous souhaitons d’avoir à fêter en plus de l’anniversaire de votre rencontre, l’anniversaire de la demande, l’anniversaire des fiançailles et l’anniversaire de mariage. Des jours particulièrement lumineux qui ponctueront l’année de votre vie de mariés !