Le jour J, si le choix de la robe et du smoking est important, celui de vos beaux souliers l’est tout autant. Sur les conseils d’Alexandre Courtot, cordonnier à Nouméa, et de son maître d’apprentissage, Willy Bedrossian, enseignant en cordonnerie, botterie et orthopédie, voici quelques règles d’or à ne pas oublier.

Bien souvent, vos essayages de chaussures se font en boutique, sur de la moquette. Pensez bien à les essayer sur un sol plus en corrélation avec la vie de tous les jours. Lors du mariage, vous arpenterez le bitume, le parquet et même un peu de nature. Les appuis sont différents et la sensation change elle aussi. Alors pour s’assurer le meilleur confort, n’oubliez pas ce petit conseil : portez-les au moins une journée entière avant le jour J, pour vous habituer, sur un vrai sol.

Pour s’assurer d’avoir des chaussures qui résistent à tout pour le grand jour, il vous faudra impérativement les protéger avant, à l’aide d’un spray imperméabilisant. Aujourd’hui, il en existe certains composés de nanoparticules dont l’efficacité va jusqu’à cinq à six mois de protection.

Après les avoir portées, il faudra entretenir et bien conserver vos chaussures, surtout si elles sont en cuir. Le cuir est une matière vivante et il faut donc le nourrir. Ne faites pas l’erreur d’utiliser un lait nourrissant ou une crème hydrante pour le corps sur la matière ; les composants utilisés pour notre peau n’auront aucune efficacité sur les matières animales. Dans votre placard, placez-les dans un sac en tissu et surtout pas en plastique, ce qui permettra d’absorber l’humidité environnante.

Il est vivement conseillé d’opter pour de belles chaussures en matière naturelle. Exit le satin ou le tissu, préférez le cuir, le daim ou encore le nubuc, qui ont une plus grande longévité. Un cordonnier aura beaucoup plus de facilité à travailler la matière et notamment l’élargir. « Le problème le plus courant c’est que les gens viennent nous voir, car leurs chaussures sont trop serrées. Ils les ont essayés il y a plusieurs mois, et la sensation n’est plus la même. Il faut donc élargir ou assouplir et il est plus facile de le faire sur des matières naturelles que synthétique ».

Et n’oubliez pas, pour votre mariage ne vous éloignez pas trop de vos habitudes de tous les jours, surtout pour les femmes. Ne vous perchez pas sur des talons de Cendrillon de 10 cm, si vous n’en avez pas l’habitude. L’idéal reste un talon de 6 ou 7 cm, pour un confort optimal.

 

Lizzie Carboni